POTOMITAN 

Création musicale et visuelle

 

Le concept

Potomitan évolue entre le concert, la pièce de théâtre et le spectacle onirique.

Dans Potomitan, on retrouve trois mondes qui s'entremêlent avec simplicité et vitalité:
Le premier est le monde du Djokan et de Yannick Théolade, qui puise ses racines dans les traditions de toute la Guyane (Bushinengé, Amérindien, Créole) et dans l'Amazonie toute entière.
Le second est le souffle acoustique et chaud du saxophone et de la flûte traversière, leur vitalité et leur force puisée dans le jazz. Yann Cléry et Rodolphe Lauretta tantôt caressent les mélodies, tantôt font rugir l’instrument, à la manière des flûtistes Peuls grâce à la technique de la 'flûte parlante'.
Le troisième univers est essentiellement amené par le DJ et ses scratchs. Grâce à lui, bruits de la forêt et d'animaux ou sons électroniques viennent habiller cette création visuelle et sonore, et l'amènent sur des sentiers contemporains.

Le spectacle Potomitan est engagé. Il permet de montrer une partie des richesses des multiples traditions afro-amérindiennes et et de montrer que cette tradition est accordable avec des techniques contemporaines. Ce spectacle est un gage d'ouverture culturelle sur le monde, d'appel à une prise de conscience de la richesse du patrimoine immatériel de la Guyane. 

Le Djokan

Créé par Yannick Théolade, le DJOKAN est un Art Martial qui nous vient d’Amérique du Sud, plus précisément de Guyane Française. Le Fondateur de cet Art est le Grand Dôkô SAWANI MAKAN
Il est le fruit de longues années d'étude, de recherches, de compilations et de codifications.
Le DJOKAN n'est pas à proprement parlé un nouvel art martial en soit, mais un pont entre une approche moderne et la tradition de savoirs guerriers d'Amazonie qui existent depuis des siècles.
En effet, le DJOKAN tire ses origines des pratiques guerrières, physiques et sportives, des danses guerrières traditionnelles, des us et coutumes des peuples guerriers d’Amazonie : les Amérindiens, les Afro-descendants. Après cette longue gestation, la méthode du DJOKAN est créée officiellement en 2010.
Pour promouvoir le DJOKAN, Gran Dôkô SAWANI MAKAN l'a affilié à la Fédération Internationale des Arts Martiaux Traditionnels.

 

L'équipe

Yann Cléry (flûte, chant, composition)

Yannick Théolade (tambours, chant, handpan, danse, composition)

Rodolphe Lauretta (saxophone alto, soprano, flûte)

Charly Sy (DJ, sratchs)

Frantz Compper (tambour, chant)

Stéphanie Chou Ket Kim (tambour, chnat, danse)

Jean Ho Tram Foo (ingénieur du son)